Backup

Sauvegarde automatique sous Mac OS X

Script shell pour créer une sauvegarde automatique régulière.
Première publication : .
Mise en ligne: 23 août 2004.
Modifié le : 27 octobre 2007.
Par Captain_X
Sauvegarde automatique sous Mac OS X, Mac, , OS X, , Terminal, , Mac OS X, , Update, , Shell, , verbose, , Script, , variables, , Commande, , Crontab, , Sauvegarde

On ne sauvegarde pas assez souvent nos fichiers, et une mauvaise manip, un crash disk et là c’est la panique totale. Alors qu’une simple sauvegarde régulière permet d’éviter à tout un chacun de transformer sa chemise en éponge. Voici un petit exemple de shell script associé à la crontab pour se simplifier la vie et s’aérer l’esprit.

Une sauvegarde automatique c’est facile, et rassurant

Le script de sauvegarde est un script Shell qui va être exécuté à des intervalles réguliers que vous aurez définis. Chaque sauvegarde va éditer un fichier texte qui vous permet de suivre l’évolution de vos sauvegardes (en cas de soucis, ça peut toujours servir pour savoir de quand date la dernière version dont on dispose. ATTENTION SI VOUS SAUVEGARDEZ SUR UN DISQUE EXTERNE OU UN POSTE DISTANT VÉRIFIEZ QUE CELUI-CI EST BIEN MONTÉ DANS LE FINDER

Créer le script

Tout d’abord, il faut créer un script. Pour ce faire, nous allons utiliser textedit , (mais n’importe quel autre éditeur de texte ferait très bien l’affaire). Avant toute chose, il faut écrire au format texte (.txt) et non en format RTF. donc Pomme+maj+T ou alors menu format/convertir au format texte. Tout d’abord se rafraîchir la mémoire avec l’article de Frédéric Guerrier concernant le Shell.

Donc en en-tête, on tape :

#! /bin/sh

Ça permet de définir le type de Shell utilisé (ici un Shell C générique).

Enregistrer tout de suite le script sous la forme : backup.sh dans votre dossier de travail.

Créer des variables

Nous allons créer des variables afin de se simplifier la vie en cas de modifications.

Tout d’abord il convient de passer en variable le chemin de votre dossier source et du dossier cible ainsi que celui pour rediriger le flux d’informations vers le rapport.txt qui sera créé sur le bureau.


source="$HOME/Documents/Travail/"
cible="/Volumes/Mon_volume/Sauvegarde/"
rapport="$HOME/Desktop/rapport.txt"

Pour récupérer facilement les chemins, il suffit de faire un glisser-déposer de votre dossier dans le terminal. Puis un copier-coller. Si des dossiers contiennent des espaces, le terminal va les signifier de la façon suivante : /Desktop/dossier\ sans\ titre. Dans votre variable, il faut enlever les antislash (\) et écrire : /Desktop/dossier sans titre - tout naturellement.

Nous allons aussi passer en variable les éléments qui vont nous permettre d’éditer le rapport d’activité, à savoir :


La date (jour-mois),
L'heure (heure-minute),
Le nom du dossier.

Pour récupérer la date et l’heure nous allons utiliser la commande date. Par défaut, cette commande nous sort un format du type Thu Jul 22 14:42:24 CEST 2004. Ce qui n’est pas très intéressant. On va donc extraire le jour, le mois, l’heure et les minutes de la façon suivante :


## Déterminer de la date d'exécution du script
jour=$(date +%d)  ## +%d permet d'extraire le jour.
mois=$(date +%m) ## +%m permet d'extraire le mois.

## Déterminer l'heure d'exécution du script

heure=$(date +%H) ## +%H permet d'extraire l'heure.
minute=$(date +%M) ## +%M permet d'extraire les minutes.

Attention m correspond au mois et M aux minutes.

Il reste à récupérer le nom du dossier à backuper avec la commande basename.


## Récupérer le nom du dossier source

nom_dossier=$(basename "${source}")

Le fait d’écrire la variable $source sous la forme "$source" permet de conserver les espaces dans le nom du dossier.

Maintenant que nos variables sont déclarées, nous allons créer la commande du backup.

La sauvegarde

Pour ce faire, il est possible d’utiliser plusieurs commandes : cp, ditto, rsync.

Pour ce type de sauvegarde, je préfère la commande rsync, car elle ne copiera que les fichiers qui ont été modifiés. Ce qui permet de gagner un temps considérable dès lors qu’on sauvegarde un volume de données important.

Pour rsync, il existe pléthore d’option que vous pouvez découvrir en tapant :

% man rsync dans votre terminal.

Nous allons utiliser les options suivantes :

- - v : mode verbose, qui va nous permettre de lister les fichiers sauvegardés.

- - r : récursif applique la commande aux sous-dossiers.

- - u : update, compare les dossiers et ne backup que les fichiers modifiés.

- - p : garde les privilèges des fichiers.

Il existe une option : —delete, cette option permet de supprimer dans le dossier cible les fichiers qui n’existent plus dans le dossier source. Il faut donc ne l’utiliser que si on est certain de vouloir un mode "miroir". Et l’option : —progress, qui comme son nom l’indique va afficher l’état d’avancement de la synchronisation. Cette option est intéressante dans le cadre de l’utilisation du script sans redirection du flux ni automatisation par la crontab. On a donc un suivi visuel sous forme de débit/sec qui s’affiche dans la fenêtre terminal.

la commande définitive s’écrit donc :


rsync -vrup "${source}" "${cible}" ou rsync -vrup --delete "${source}" "${cible}"

Formater le rapport d’activité

Jusqu’ici, nous avons déclaré les variables et créé la commande. Or on aimerait avoir un rapport formaté un minimum pour qu’on s’y retrouve dans le temps. Pour ce faire, nous allons utiliser les redirections.

On peut rediriger la commande de sauvegarde vers un fichier texte qui aura fonction de rapport : rsync -vrup "${source}" "${cible}" >> $rapport

Ça va nous créer un rapport sur le bureau du home du nom log_backup.txt. Tous les backups suivants viendront s’écrire à la suite les uns des autres. D’où l’intérêt de formater le rapport.

De la même façon que l’on a redirigé le flux de la commande, on va rediriger du texte.

Vous notez que l’on utilise (enfin) les variables déclarées plus haut.

Voilà on a créer le script qui va permettre la sauvegarde du dossier source dans le dossier cible.

Il a pour forme définitive :

Pour tester le script avant de l’inclure dans votre crontab, vous pouvez le lancer dans un Shell terminal :

% sh ./backup.sh

Afin de vérifier qu’il n’y a pas de bugs et que toute la séquence se déroule parfaitement.

Éditer la Crontab

Maintenant que le script est exactement celui que vous désirez, il faut l’automatiser, pour cela on doit l’incorporer dans la crontab. c’est une table qui récapitule toutes les tâches a automatiser. Vous pouvez la consulter en tapant : % crontab -l .

Dans un premier temps, il faut créer un dossier dans lequel vous allez regrouper tous vos scripts à insérer dans la crontab. Par défaut on appelle ce dossier bin. Le mieux est d’en faire un dossier caché dans votre Home. Pour cela :

-  Ouvrer un nouveau Shell dans le Terminal,

-  Tapez : mkdir .bin

-  Vérifiez que le dossier à bien été créer : ls -a le dossier doit apparaître en début de liste.

Pour installer le script backup.sh dans votre nouveau dossier .bin vous avez 2 solutions :

-  Par le terminal (eh oui encore) : mv ~/.../dossier_travail/backup.sh ~/.bin/backup.sh

-  Ou par le Finder : menu Aller/Aller au dossier/ ou par le raccourci pomme+shift+G. puis taper /.bin/ validez, et le dossier s’ouvre dans une fenêtre Finder, il n’y a plus qu’à glisser votre script dans ce dossier.

Nous allons maintenant éditer la crontab.

La crontab est un fichier texte caché contenant des lignes constituant les tâches à effectuer. Il y a autant de crontabs que d’utilisateur, ainsi que la crontab de root, qui est celle par défaut (qui ne nous intéresse absolument pas).

Il est possible de lister les tâches de la crontab : crontab -l, comme vous n’avez pas de votre propre table, il va vous afficher celle de root. une ligne de tâche s’écrit de la façon suivante :

mm hh jj MMM JJJ tâche > log soit :

-  hh représente l’heure (de 0 à 23)

-  jj représente le numéro du jour du mois (de 1 à 31)

-  MMM représente le numéro du mois (de 1 à 12) ou l’abréviation du nom du mois (jan, feb, mar, apr, ...)
-  JJJ représente l’abréviation du nom du jour ou le chiffre correspondant au jour de la semaine (0 représente le dimanche, 1 représente le lundi, ...)

-  tâche représente la commande ou le script Shell à exécuter

-  log représente le nom d’un fichier dans lequel stocker le journal des opérations. Si la clause > log n’est pas spécifiée, cron enverra automatiquement un mail de confirmation. Pour éviter cela, il suffit de spécifier > /dev/null

Pour chaque unité de temps (minute/heure/...) les notations sont possibles :

-  * : a chaque unité de temps (tous les jours, tous les mois....)

-  2-5 : les unités de temps (2, 3, 4, 5)

-  */3 : toutes les 3 unités de temps (0, 3, 6...)

-  5,8 : les unités de temps 5 et 8

Imaginons que l’on veuille faire un journal (dans le fichier /tmp/log_ls.txt par exemple) automatisé du listing complet de votre Home (commande ls -Rfl) à des intervalles de temps précis :

Tous les jours à 23h30 : 30 23 * * * ls -Rfl >>/tmp/log_ls.txt

Tous les premiers du mois à 23h30 : 30 23 1 * * ls -Rfl >>/tmp/log_ls.txt

Tous les lundis à 22h28 : 28 22 * * 1 ls -Rfl >>/tmp/log_ls.txt

Du 2 au 5 de chaque mois à 10h12 : 12 10 2-5 * * ls -Rfl >>/tmp/log_ls.txt

Tous les jours pairs du mois à 23h59 : 59 23 */2 * * ls -Rfl >>/tmp/log_ls.txt

Vous constatez que la tâche est soit une ligne de commande, soit un script complexe.

Dans notre cas, nous désirons faire 1 sauvegarde par jour à 18h30, tous jours de la semaine (sauf le week-end), toute l’année. Notre ligne de tâche sera donc : 30 18 * * 1-5 $HOME/.bin/backup.sh >> /dev/null (on utilise la redirection /dev/null, car celle-ci se fait dans le script, donc pas besoin de doublons).

Pour éditer votre crontab, il suffit d’ouvrir terminal et de taper crontab -e, ça aura pour effet d’ouvrir l’éditeur VI. Cet éditeur est un peu désorientant de prime abord, mais comme on va l’utiliser que pour la crontab le strict minimum suffit. Dans un premier temps, vous devez passer en mode insertion, pour cela, appuyer sur la touche ’a’. Puis taper votre ligne de tâche comme vous la désirez. Une fois cela fait, il faut sortir du mode insert, grâce à la touche ’ESC’ (en haut à gauche du clavier). Puis taper ’ :wq ’ (sans les quotes), ce qui a pour effet d’enregistrer le fichier et de quitter VI. vous devez avoir le message suivant : crontab : installing new crontab.

Ça y est votre backup est programmé et se déroulera selon les modalités que vous avez définies. Pour modifier votre ligne de tâche il suffit de rappeler la table avec la commande crontab -e, et de modifier de la même façon que ci-dessus.

Voilà à vous d’automatiser des tâches récurrentes en fonction de vos souhaits. Attention toute fois à ne pas faire faire n’importe quoi d’irrémédiable à vos scripts. Car il est impossible de revenir en arrière.

Il existe une application freeware GUI pour paramétrer la crontab facilement, et de façon très aboutie, et en Français s’il vous plait.

Captain_X

Envoyer
L'e-mail du destinataire :

Votre Nom :

Votre e-mail :


 |  Imprimer |  Réagir
Auteur : Captain_X
Bio : Il est né le divin enfant .... Et ca fait un moment !
Captain_X
Sauvegarde automatique distante (gratuit)
Par kris.laermans le 20 janvier 2009 - Menu du forum
 
Merci Captain X, vraiment intéressant. Pour apporter une petite pierre à l’édifice, je sauvegarde mes informations sur un serveur distant. J’utilise "drop box" (service gratuit), je copie donc simplement mon dossier dans un dossier local "drop box" et la synchronisation se fait de manière automatique avec le serveur distant. Encore merci pour le script !
 
Sauvegarde automatique sous Mac OS X
Par myxomatose le 7 février 2008 - Menu du forum
 

Merci pour ce script,

je débute complétement avec le mode terminal donc je vais sans doute poser une question bête :

je veux sauvegarder les données de plusieurs utilisateurs. Quand je teste le script il ne marche que si je fais un % sudo sh et je dois saisir le mot de passe administrateur. Comment je fais pour automatiser ça ? Ca m’évitera de revenir à 2 heures du matin pour rentrer le mot de passe.

 
Sauvegarde automatique sous Mac OS X
Par personnaz le 6 novembre 2007 - Menu du forum
 

Je reviens pour de nouvelles aventures : En réalité, mon terminal me dit ceci :

 : command not found

 : command not found

 : command not found

 : command not found

 : command not found

 : command not found

 : command not found

 : command not found

 : command not found

" failed : No such file or directory (2)nts/Mon_chemin rsync error : some files could not be transferred (code 23) at /SourceCache/rsync/rsync-24.1/rsync/main.c(717)

 : command not found

Il me semble que les caractères dans les chemins de mes fichiers ne sont pas directement en cause. Il me balance du ’No such file or directory" et du " Command not found". Il y en a qui disent que les machines sont bêtes, mais dès fois je me demande si ce n’est pas moi qui le suis davantage. En tant que novice dans l’sage du terminal, je me disais pourtant ’ Chouette, ça a l’air simple ! ’ Bref j’y ai passé trois heures sans le moindre succès. Y a t il quelq’un qui puisse me filer un petit coup de pouce ? (pas pour me jeter dans la flotte).

Merci d’avance,

 
Sauvegarde automatique sous Mac OS X
Par boissonnfive le 15 juin 2007 - Menu du forum
 

Bonjour CaptainX !

Merci pour ce script qui va bien me servir. CEPENDANT, j’ai cru déceler une coquille dans le script tel qu’il est présenté sur la page : la variable rapport n’est pas créée. Ce qui fait que chez moi, rien n’est écrit dans log_backup.txt. Un petit : $rapport="$HOME/Desktop/log_backup.txt" s’impose, non ?

Je débute en shell ; donc si ma remarque est sans fondement, prière de ne pas en tenir compte.

Encore merci.

PS : chrystele, si tu repasses par là, je suis preneur pour ton script final (avec anacron et cocoadialog).

 
Trucs en plus
Par chrystele le 10 août 2006 - Menu du forum
 

Mille mercis pour ce script ! J’y ai ajouté/modifié quelques trucs qui peuvent être utiles :

-  comme options de rsync, j’ai mis -avu : avec -a, on preserve en plus les dates de modifs des fichiers (sinon, tous les fichiers transférés dans le repertoire de sauvegarde ont comme date de création la date de la copie) (-a=-rlpogtD : recursive, preserving links, permissions, owner, group, times and OSX-specific settings) attention, parfois les dates diffèrent de qq secondes et il faut aussi ajouter l’option —modify-window)

-  pour les ordis qui ne sont pas allumés 24h/24, mieux vaut utiliser anacron plutôt que cron (http://members.cox.net/18james/anacron-tiger.html)

-  pour faire une sauvegarde sur DD externe, j’utilise cocoadialog (http://cocoadialog.sourceforge.net/) qui, si le DD n’est pas détecté, affiche une popup demandant de brancher le disque avant de faire la sauvegarde. Je l’utilise aussi pour afficher la liste des fichiers sauvegardés à la fin du transfert.

 
> Sauvegarde automatique sous Mac OS X
Par RT le 16 février 2005 - Menu du forum
 

Super Merci CaptainX pour ces 2 articles. Je peux maintenant automatiser ma sauvegarde de données sur un serveur distant.

Je veux juste mentionner 1 problème que j’ai rencontré. Les scripts inscrits dans la crontab ne se lançaient pas à l’heure prévu. Ceci tout simplement car le script n’avait pas les bonnes autorisations. Il faut s’assurer qu’il soit executable par

chmod u+x nom_du_fichier.

 
> Sauvegarde automatique sous Mac OS X
Par Anas le 28 octobre 2004 - Menu du forum
 

Dans la totalité du code, la ligne suivante manque :

rapport="$HOME/Desktop/rapport.txt"

Avec mes remerciements pour le script.

 
> Sauvegarde automatique sous Mac OS X
Par Captain_X le 28 octobre 2004 - Menu du forum
 
Mea Culpa merci d’avoir vu la coquille :(
 
> Sauvegarde automatique sous Mac OS X
Par PierreL le 4 septembre 2004 - Menu du forum
 

Excellent article. Clair et efficace. Juste deux remarques au sujet de la commande rsync :

(1) à la différence de ditto, rsync ne sauvegarde pas les "resource fork" des fichiers, ce qui peut poser de gros problèmes pour certains d’entre eux (fichiers appleworks entre autres) qui ne sont plus reconnus par l’application

(2) j’ai essayé la commande rsync telle que décrite dans l’article sur des librairies iPhoto 2. Tout est OK. Je conseillerais juste de rajouter l’option —links qui permet de sauver également les liens symboliques présents dans les albums.

 
> Sauvegarde automatique sous Mac OS X
Par Captain_X le 5 septembre 2004 - Menu du forum
 
En effet la commande ditto utilise une option fort interressante : -rsrc pour garder les ressources des fichiers. Cela dit si on nomme les documents avec leurs extensions (.jpg, .doc, .wks....), normalement (j’ai n’ai qu’ue seule expérience, mais concluante), on n’a aucun soucis de fichier orphelins (icone blanc ou noir). Merci pour l’option —links.
 
> Sauvegarde automatique sous Mac OS X
Par skizzoFred le 7 août 2006 - Menu du forum
 

(1) à la différence de ditto, rsync ne sauvegarde pas les "resource fork" des fichiers...

rsync -E permet de conserver les "resource fork" (Cf. man rsync)

 
> Sauvegarde automatique sous Mac OS X
Par Alain Huard le 26 août 2004 - Menu du forum
 

"ATTENTION SI VOUS SAUVEGARDEZ SUR UN DISQUE EXTERNE OU UN POSTE DISTANT VÉRIFIÉ QUE CELUI-CI EST BIEN MONTÉ DANS LE FINDER"

Merci CaptainX (j’ai l’impression d’être en ligne avec le Corvophraseur ! ;o))), tout ça m’interresse fortement, mais mon problème c’est que justement je fais des sauvegardes sur un disque sur réseau Samba, et je ne sais pas pourquoi, tous les jours je suis déconnecté du réseau, il faut que je me reconnecte à chaque fois donc impossible d’automatiser. Donc tant que je n’ai pas résolu ce problème j’en serai toujours au point zéro. Si quelqu’un a des pistes je lui en serai reconnaissant. Est-il possible d’automatiser une connection à SAMBA (avec login et password) ?

 
> Sauvegarde automatique sous Mac OS X
Par Captain_X le 30 août 2004 - Menu du forum
 

salut Alain,

je suis en train de faire un tutorial via différent protocol... AFP, FTP, et SMB .... pour l’instant je n’ai pas pu tester le SMB mais ca devrait pas tarder ....

 
> Sauvegarde automatique sous Mac OS X
Par emynona le 24 août 2004 - Menu du forum
 

Bonjour, y-a-t’il moyen par ce biais (peu onéreux et du coup très intéressant) de faire une image disque compressée et de faire en sorte qu’elle se place sur un disque externe par exemple ?!

(je me place en utilisateur lambda, c’est le public de mon taf ;) )

 
> Sauvegarde automatique sous Mac OS X
Par Captain_X le 24 août 2004 - Menu du forum
 

bien sur en utilisant tar -jcvf pour une compression bzip2 ou tar -zcvf pour une compression gzip, ca te permet d’exploiter la puissance de tar (notamment avec l’incrémentation dans l’archive. Après tu peux écrire un script trés complexe à partir de cette commande ....

ou alors fait un man tar dans ton terminal c’est tres tres complet ....

 
> Sauvegarde automatique sous Mac OS X
Par emynonA le 24 août 2004 - Menu du forum
 

En fait, un pas-à-pas serait génial car je ne suis pas du tout doué pour la ligne de commande et j’aurais vraiment du mal à expliquer clairement la démarche au différent public qui fréquente mon espace multimédia... De plus, ça laisserait une trâce sur le net accessible tout le temps et au format imprimable... :)

ps : J’ai conscience que c’est tjtrs + simple à dire qu’à faire... Mais si je pouvais je le ferais sans hésiter ;)

 
> Sauvegarde automatique sous Mac OS X
Par Captain_X le 25 août 2004 - Menu du forum
 
houla je vais me pencher sur le truc ..... on devrait y arriver ....
 
> Sauvegarde automatique sous Mac OS X
Par emynonA  le 25 août 2004 - Menu du forum
 

ça c’est sympa ça... Toi tu commences à m’plaire ;P

Après ça, j’vais faire des "switcher" à la pèle dans mon blède :D

 
> Sauvegarde automatique sous Mac OS X
Par emynonA le 15 septembre 2004 - Menu du forum
 

Bonjour, j’ai pas du bien m’exprimer, donc je renouvelle ma question, quel est le chemin du disque cible Firewire ?!

Concernant la compression je verrai plus tard... merci ;)

 
> Sauvegarde automatique sous Mac OS X
Par Pierre le 10 octobre 2006 - Menu du forum
 
Pour connaître le chemin du FireWire tu ouvres un fenêtre dans Terminal et tu fais glisser l’icône de ton disque FireWire dessus. Ensuite il te suffit de faire un copier du chemin qui apparaît dans la fenêtre que tu n’as plus qu’à coller dans ton script au bon endroit.
 
> Sauvegarde automatique sous Mac OS X
Par Thierry le 23 août 2004 - Menu du forum
 

Merci CaptainX :-)

je n’ai pas de Mac, mais la procédure est intéressante... sauf que tu ne parles pas du support physique (hors sujet ?) ni de la gestion des supports (ce qui me paraît plus fondamental).

En effet, si on utilise le même support pour la sauvegarde, il y a risque d’accident : écrasement d’un fichier valide par un fichier corrompu (d’où le bien-fondé des sauvegardes par incrément) voire même défaillance du support. Un second risque à gérer tient à la sauvegarde de versions, pour les fichiers ’valides’ au sens de leur structure informatique. Cela justifie de changer régulièrement de support EN GARDANT LES SUPPORTS PRECEDENTS ! Dans la même veine, si l’un de vos fichiers sert rarement, vous mettrez du temps avant de constater sa perte... Aussi, pour une évolution journalière de contenu, une bonne stratégie serait d’avoir un jeu de support tel que celui-ci : Lu, Ma, Me, Je, Ve sem Paire, Ve sem Impaire, Jan, Fev, Mar, Avr, Mai, Jun, Jul, Aou, Sep, Oct, Nov, Dec.

Vous serez à tout moment capable de retrouver l’état des jours précédents, des semaines précédentes, des mois précédents.

En espérant apporter une contribution constructive ;-)

Thierry

 
> Sauvegarde automatique sous Mac OS X
Par Captain_X le 24 août 2004 - Menu du forum
 

Bonjour Thierry,

Toute contribution est constructive, surtout lorsqu’elle est argumentée.

J’ai voulu montrée une mise en place facile et rapide pour une sauvegarde automatique. Une sorte de vulgarisation de l’utilisation de la crontab.

Donc merci à toi pour ta réaction qui complète largement cet article.

 
> Sauvegarde automatique sous Mac OS X oui mais comment !!!
 le 12 juillet 2005 - Menu du forum
 

coucou

À l’aide !!! :) voila mon 1er script ne marche pas peut etre parceque je ne comprends as vraiment comment marche les racines mac. Habitué au système pc : c :\...... je me retrouve pas entre mon source ma cible et mon nom de dossier source pourriez vous juste m’expliquer comment cela fonction si part exemple mes données sont sur mon account faecum ( utilisateur/faecum/. ??? )

merci d’avance mathias J’ai réussi à faire disparaitre mon PC aidé moi !!! :)

 
> Sauvegarde automatique sous Mac OS X oui mais comment !!!
Par Pierre le 10 octobre 2006 - Menu du forum
 

Je suis novice.

1°) Comment permettre la sauvegarde simultanée de plusieurs dossiers ? Puis-je utiliser le même fichier backup.sh ou dois-je en créer un spécifique à chaque dossier ?

2°) Comment rajouter une option dans le script (càd commençant pas un tiret long) ?

Merci d’avance.

 
> Sauvegarde automatique sous Mac OS X oui mais comment !!!
Par personnaz le 6 novembre 2007 - Menu du forum
 

Merci Captain X pour cet article. Je m’y suis lancé cet après midi, mais je me trouve coincé : les variables ne semblent pas répondre. Je n’ai aucune réponse quand je copie le script texto du site vers backup.sh via TextEdit (en modifiant les chemins vers mes propres dossiers et en apportant la correction du chemin pour le log). Mon log a cette gueule : echo --------------------- echo Backup du dossier du / a h echo --------------------- commande echo echo ****************************************************** Est ce que quelqu’un pourrait mettre du sens la dessus ?

Merci d’avance !

 
Copyright 2002-2017 xrings - Tous droits réservés - Mentions légales - Propulsé par SPIP - Webdesigner et référencement Frédéric Guerrier